Category: Pyrosomia

{pyrosome, subst. masc. du Grec Pyros (« Feu ») et Soma (« Corps »), classe de Mollusques des mers chaudes, vivant en colonie, dont le corps émet une lumière vive. Les pyrosomes appartiennent au plancton, tirant leur nom de leur brillant.}

Dans les océans des centres villes, il faut plonger dans les profondeurs de la nuit, pour découvrir un monde peuplé de créatures luminescentes.
Au cœur de leur abysse urbain, des espèces nocturnes peuvent émettre des rayonnements photogènes. Elles surprennent alors l’obscurité ambiante par l’intensité de leurs couleurs, de leur transparence ou de leur camouflage.
Douées de bioluminescences sensibles et réactives aux ondes des électro-sons, elles se métamorphosent au gré des courants et des vibrations acoustiques.
En bans serrés ou en compte goutte, la société des « Pyrosomia » s’extasie.
Célébrant ainsi les fonds nocturnes des centres villes.

Soirée de Vernissage Pyrosomia à Toulouse

Pour le lancement de leur nouveau concept, le label Toulousain Canal Auditif, m’a invité à exposer ma série Pyrosomia. En organisant en première partie de soirée un apéro-mix-vernissage, recréant ainsi, l’ambiance originelle de mes Pyrosomias, j’ai retrouvé le plaisir du déclencheur annonçant peut-être un #2 à la série… Extraits de

« Pyrosomia » à Toulouse.

    En février, Les Pyrosomes s’invitent à Toulouse. Vernissage organisé par le label Toulousain Canal Auditif, pour leur première édition 2015 ce 6 Février, sur la péniche Saint-Louis à Toulouse. Détails de l’évènement PAR ICI. Une dizaine de portraits extraits de ma série PYROSOMIA y seront exposés. En raison d’un

« Pyrosomia » s’expose pour l’été.

  Pendant deux saisons, j’ai photographié ces clubbers en train de danser dans le noir, à l’instant même où leur visage croisait les lumières soudaines et furtives de vidéo-projections. L’ensemble de cette série a été réalisé au sous-sol du bar  » Les Souffleurs  » à Paris, le Marais, lors de soirées DJ’s. Les Souffleurs

Aurélien

Dernière série en date dans ma recherche de vidéo-projections  sur visage. Aurélien. Janvier 2014, Paris. La série est différente, le film projeté est en noir et blanc, pas de jeu de nappes de couleurs. Projection de « Faster, Pussycat ! Kill ! Kill ! » de Russ Meyer, aux Souffleurs. Paris, Janvier 2014.

Eduardo

Projet de video-projections sur visage. Eduardo

Yannick

Nouveau Portrait dans ma recherche de vidéo-projections sur visage en mouvement. Yannick, Paris, le Marais. 2012

Rafaël

Portrait de Rafaël. Paris, Août 2012.

Frédéric

Trois mois après la série « Sébastien », dans le même lieu, Frédéric. Vidéo-projections sur visage. Frédéric Bargeon, Paris, 2012.

Sebastien

Dans ma recherche de projections sur visages, corps en mouvement. Dans un contexte de début de soirée. Sébastien, Paris, 2012.

115 NY

De passage à Bordeaux, découverte d’un nouvel endroit où les projections de lumières sur visages m’ont inspiré cette dernière série s’inscrivant dans mon projet « un léger souffle ». Projet s’articulant autour du portrait de nuit. A l’heure et dans des lieux où les noctambules s’abandonnent, se prêtant à mon jeu de

Propulsé par WordPress.com.